Une évolution causée par de multiples facteurs

Depuis le milieu du XXe siècle surtout, l’usage traditionnel des chalets a été sensiblement modifié sous l’influence de divers facteurs.

Un bétail différent

L’estivage des vaches laitières a diminué au profit de celui du jeune bétail et du bétail d’engraissement.

Nouvelles techniques et prescriptions

La fabrication du fromage à l’alpage a considérablement régressé avant de connaître une renaissance depuis les années 1980. Dans ces chalets, le local de fabrication doit être adapté à de nouvelles techniques et de nouvelles prescriptions sanitaires.

Exploiter en famille

Initialement, les chalets étaient confiés à un personnel masculin qui devait se contenter d’un habitat très rudimentaire. Ils doivent maintenant être adaptés pour accueillir les familles qui les exploitent.

Un personnel plus mobile

Les chemins alpestres carrossables ont rendu possible l’exploitation par un personnel pendulaire chargé de plusieurs alpages et résidant au village. Il en résulte que, tout en étant exploités, beaucoup de chalets ne sont plus occupés régulièrement par le personnel.

Un nouveau regard

Les chemins alpestres ont accentué l’attractivité des chalets à des fins de loisirs.

Ainsi, alors qu’ils étaient autrefois tous bâtis pour un fonctionnement identique, les chalets d’alpage sont confrontés aujourd’hui à des usages nouveaux et même à des changements d’affectation.

 

L’économique alpestre aujourd’hui

Quelle importance?

Les alpages jouent un rôle important dans l’économie agricole. 635 exploitations, occupant des centaines de personnes, estivent environ 30 000 bovins dans les alpages du canton de Fribourg.

Quel soutien?

La Société fribourgeoise d’économie alpestre soutient très efficacement cette branche de l’agriculture. Chaque été, elle mandate des commissions d’inspection qui examinent les conditions d’exploitation, l’état des pâturages, celui des bâtiments et propose les améliorations à leur apporter.

Préserver un paysage construit

La vitalité de l’économie alpestre est une condition à la pérennité d’un écosystème précieux. La préservation d’un paysage construit au long des siècles est un atout dans une région où le tourisme est un secteur économique en plein essor.